Thèmes

amis amitié 2010 allah amour article belle bisous blog bon bonheur bonjour

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· "Fumer tue" (5)
· "NOTRE" Jardin Secret (73)
· A méditer (50)
· ABC des créas (2)
· Accueil (3)
· Amités, Amour, Tendresse, Paix (565)
· Aquarelles, peintures (34)
· Art et Décoration (1)
· Astrologie - signes - pierres - bougies (4)
· Barres de séparations originales (16)
· Beauté au naturel (48)
· Beaux Textes - A méditer (113)
· Bébés, jeunes enfants (18)
· Belles images (139)
· Bienfaits pour la santé (180)
· Bienvenue, café, thé... (310)
· Bisous, Bravo, Merci, Félicitations, (386)
· Blagues (48)
· Bon à savoir (26)
· Bonjour, bonsoir, bonne journée, bonne soirée, bonne nuit, bon week-end (1343)
· Bonne année, bonne fête, maman papa mamie papy (81)
· Bonne Retraite (6)
· Bons jours de semaine (751)
· Bougies (33)
· Bricolage, jardinage, travaux manuels (couture, broderie, tricot, crochet, etc...) (23)
· Cadeaux reçus (50)
· Caliméro (5)
· Câlins, tendresse (79)
· Calligraphie arabe (9)
· Citations, Dictons, Pensées (390)
· Cocktails (sans alcool) (4)
· Communication (3)
· Condoléances (3)
· Cool, Super (3)
· Coran (ayats) - Islam (103)
· Coucou, salut, A bientôt - @+ - Bye Bye (71)
· Couture, Broderie, tricot, crochet, etc... (1)
· Cuisine du monde (161)
· Cuisine Marocaine (24)
· Cuisine Marocaine - Abats (9)
· Cuisine Marocaine - Couscous (9)
· Cuisine Marocaine - Desserts (57)
· Cuisine Marocaine - Entrées (53)
· Cuisine Marocaine - Jus (7)
· Cuisine Marocaine - Légumes (13)
· Cuisine Marocaine - Pains et viennoiseries (40)
· Cuisine Marocaine - Patisseries (176)
· Cuisine Marocaine - Poissons (20)
· Cuisine Marocaine - Poulet (29)
· Cuisine Marocaine - Salades (29)
· Cuisine Marocaine - Soupes (16)
· Cuisine Marocaine - Tajines (24)
· Cuisine Marocaine - Viandes (33)
· Cuisine Marocaine - Vidéos (15)
· Diaporamas (13)
· Divers (134)
· Douaâ (Invocations) (295)
· Fatigue et épuisement (21)
· Fleurs (comme ririfleur) (162)
· Humeur du jour (231)
· Humour (71)
· Illusions d'optique (trompe l'oeil) (40)
· Images drôles (71)
· Jouez et Gagnez des cadeaux (6)
· Joyeux Anniversaire (73)
· Les 4 saisons (13)
· Les chats, et chats mélomanes (23)
· Lexique termes de cuisine (3)
· Livres à télécharger (8)
· Location Vacances (1)
· Logiciels gratuits (1)
· Ma devise (rire et sourire) (195)
· Marques-page (1)
· Menage (10)
· Météo, Temps (133)
· Mon Maroc (270)
· Mon titi adoré (43)
· Mots Français d'origine Arabe (1)
· Mugets, porte-bonheur (17)
· Ondes et pensées positives (176)
· Parchemins (20)
· Personnel (211)
· Poèmes, chansons (50)
· Prénoms (11)
· Recettes diététiques (Minceur) (7)
· Recettes pour diabétiques (24)
· Récupération, créations (1)
· Régimes - maigrir (10)
· Remèdes de grand'mères (17)
· Sauces (5)
· Spécial Aïd El Kébir (14)
· Spécial Ramadan (193)
· Statistiques du Blog (31)
· Stop au racisme (5)
· Surnoms (2)
· Témoignages (6)
· Trucs et Astuces (23)
· Verres bien présentés (7)
· Vidéo du jour (32)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· Patrons gratuits (couture)
· Les vertus de l'oignon
· Livres de cuisine à télécharger....
· Spécial Ramadan - Vidéos recettes de choumicha
· Spécial Ramadan - Gâteaux Choumicha

· مجموعة حلويات
· Douaâ al karb oua al ham oua al hozn
· Salat al istikhara - Douaâ
· Traduction de noms des plantes aromatiques du Maroc
· Gâteaux pour l'Aïd 1429-2008
· QUATRE FACONS DE POSER UNE TRINGLE A RIDEAUX
· Vidéos Chiwates bladi Choumicha
· Ecouter et lire du Coran
· Le marc de café
· douaa examen

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· Naîl Art casablanca
· Vide-Dressing - Trucs & astuces
· A votre seul désir
· Au-delà des mots (Siham)
· Le Diabète.net (Dr Khlafa M.)
· Rêve de carton - Blog de ma fille
· Recettes marocaines
· Ecouter Sami Yusuf "Allahu Allah"
· فرسان الطب البديل
· Santé au naturel (arabe)

Voir plus


Statistiques

Date de création : 10.12.2006
Dernière mise à jour : 06.06.2014
8884articles


Bienfaits pour la santé

Le fénugrec

Publié le 08/10/2008 à 12:00 par ririfleur


En réponse et en complément



Est ce contre indique en cas d hypertention ?
Posté par simssima le 07.10.2008
c est benefiques pour les diabetiques mais souvent les diabetiques sont hypertendus.est ce que le fenugrec est contre indique en cas d hypertention?



Fenugrec


Latin : Trigonella foenumgraecum L., Foenum-graecum officinale Moench

Partie de la plante : Semence / Graine

Maladies et utilisations

Maladies

Abcès, Acné, Amygdalite, Anémie, Anorexie, Anti inflammatoire, Antiseptique, Aphrodisiaques, Bronchite, Cardiotonique, Carminatif, Cellulite, Cystite, Diabète sucré, Digestive, Diurétique, Éruptions cutanées, Expectorante, Fébrifuge, Fièvre, Furoncle, Gastrite, Goutte, Hypertension, Impuissance, Infections, Inflammation de la gorge, Laxative, Mal à la gorge, Mal de dents, Parodontite, Pellicules, Plaies, Tonique, Toux, Tuberculose, Tumeur, Ulcère de l'estomac

Maladies de la femme Douleurs menstruelles

Composition

Acide aspartique, Acide glutamique, Acide oxalique, Acide palmitique, Acide stéarique, Alanine, Albumine, Alkaloïde, Aluminium, Arginine, Calcium, Catéchol, Chlore, Cholestérol, Choline, Chrome, Cobalt, Cuivre, Eau, Étain, Fer, Fibres, Flavonoïdes, Flavonols, Fructose, Glycine, Histidine, Huile, Hydrates de carbone, Isoleucine, Kaempférol, Leucine, Lysine, Magnésium, Manganèse, Méthionine, Minéraux, Phénol, Phénylalanine, Phosphore, Polysaccharide, Potassium, Proline, Protéine, Sélénium, Sérine, Silicium, Sodium, Soufre, Thréonine, Tryptophane, Tyrosine, Valine, Vitamine A, Vitamine B1, Vitamine B12, Vitamine B2, Vitamine B3, Vitamine B6, Vitamine B8, Vitamine C, Vitamine K, Zinc

La santé au naturel

Publié le 26/09/2008 à 12:00 par ririfleur
Les aliments nourrissent le corps et donnent l'énergie quotidienne nécessaire. Une saine alimentation est à la base d'une bonne santé et un élément clé du développement de la santé humaine - depuis la période prénatale et la petite enfance jusqu'au troisième âge. Une saine alimentation contribue également à réduire le risque de maladie chronique. (Santé Canada)

Voici donc un bref résumé des propriétés que procurent les fruits et légumes que nous devrions consommer régulièrement. Ce petit lexique vous aidera à bien planifier vos portions quotidiennes afin de bien vous nourrir, tout en préservant votre santé...au naturel.

Pour connaître les portions quotidiennes recommandées par Santé Canada, consultez le tableau :

http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/food-guide-aliment/basics-base/quantit-fra.php



Procurez-vous un exemplaire de Bien manger avec le Guide alimentaire canadien dès aujourd'hui !

Le Guide alimentaire canadien est désormais offert dans un certain nombre de formats. Veuillez cliquer sur le lien présenté plus bas pour choisir le format qui vous convient.

Commandez un exemplaire imprimé
Téléchargez le Guide en PDF
Consultez le Guide en HTML
Ressources additionelles


http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/food-guide-aliment/order-commander/index-fra.php

Pomme
Protège le coeur
Prévient la constipation
Combat la diarrhée
Améliore la capacité des poumons
Protège les jointures

Abricot
Combat le cancer
Contrôle la tension artérielle
Protège la vue
Protège contre la maladie d'Alzheimer
Ralentit le vieillissement

Artichaut
Aide la digestion
Abaisse le cholestérol
Protège le coeur
Stabilise le taux de sucre dans le sang
Protège contre la maladie du foie


Avocat
Combat le diabète
Abaisse le cholestérol
Aide à prévenir les accidents cérébro-vasculaires
Contrôle la tension artérielle
Lisse la peau

Banane
Protège le coeur
Calme la toux
Renforce les os
Contrôle la tension artérielle
Combat la diarrhée

Betterave
Contrôle la tension artérielle
Combat le cancer
Renforce les os
Protège le coeur
Aide à maigrir

Bleuet
Combat le cancer
Protège le coeur
Stabilise le taux de sucre dans le sang
Améliore la mémoire
Prévient la constipation

Broccoli
Renforce les os
Protège la vue
Protège le coeur
Combat le cancer
Contrôle la tension artérielle

Choux
Prévient la constipation
Aide à combattre les hémorroïdes
Aide à maigrir
Combat le cancer
Protège le coeur

Cantaloup (melon)
Protège la vue
Contrôle la tension artérielle
Abaisse le cholestérol
Combat le cancer
Aide le système immunitaire

Carotte
Prévient la constipation
Protège la vue
Aide à maigrir
Combat le cancer
Protège le coeur

Chou-fleur
Protège contre le cancer de la prostate
Combat le cancer du sein
Renforce les os
Aide les ecchymoses à guérir
Protège contre les maladies du coeur

Cerise
Protège le coeur
Combat le cancer
Élimine l'insomnie
Ralentit le vieillissement
Protège contre la maladie d'Alzheimer

Châtaigne
Aide à maigrir
Combat le cancer
Abaisse le cholestérol
Contrôle la tension artérielle
Protège le coeur

Piment rouge
Aide la digestion
Combat le cancer
Soulage le mal de gorge
Dégage les sinus
Stimule le système immunitaire

Figue
Aide à maigrir
Aide à prévenir les accidents cérébro-vasculaires
Abaisse le cholestérol
Combat le cancer
Contrôle la tension artérielle

Poisson
Riche en Oméga 3
Protège le coeur
Améliore la mémoire
Combat le cancer
Aide le système immunitaire

Lin
Aide la digestion
Combat le diabète
Protège le coeur
Bénéfique pour la santé mentale
Stimule le système immunitaire

Ail
Tue les bactéries
Combat les champignons
Abaisse le cholestérol
Combat le cancer
Contrôle la tension artérielle

Pamplemousse
Aide à maigrir
Aide à prévenir les accidents cérébro-vasculaires
Abaisse le cholestérol
Combat le cancer de la prostate
Protège contre les crises de coeur

Raisin
Protège la vue
Combat les calculs au rein
Améliore la circulation sanguine
Combat le cancer
Protège le coeur

Thé vert
Aide à maigrir
Aide à prévenir les accidents cérébro-vasculaires
Tue les bactéries
Combat le cancer
Protège le coeur

Miel
Aide les blessures à guérir
Aide la digestion
Protège contre les ulcères
Donne de l'énergie
Combat les allergies

Citron/Lime
Combat le cancer
Protège le coeur
Contrôle la tension artérielle
Lisse la peau
Élimine le scorbut

Mangue
Améliore la mémoire
Régularise la glande thyroïde
Aide la digestion
Combat le cancer
Protège contre la maladie d'Alzheimer

Champignon
Contrôle la tension artérielle
Abaisse le cholestérol
Tue les bactéries
Combat le cancer
Renforce les os

Avoine
Abaisse le cholestérol
Combat le diabète
Prévient la constipation
Combat le cancer
Lisse la peau

Huile d'olive
Protège le coeur
Aide à maigrir
Combat le diabète
Combat le cancer
Lisse la peau

Oignon
Réduit les risques de crises cardiaques
Tue les bactéries
Abaisse le cholestérol
Combat le diabète
Combat le cancer
Combat les champignons

Orange
Aide le système immunitaire
Protège le coeur
Aide la respiration
Combat le cancer

Pêche
Prévient la constipation
Aide à prévenir les accidents cérébro-vasculaires
Aide la digestion
Combat le cancer
Aide à combattre les hémorroïdes

Arachide
Protège contre les maladies du coeur
Aide à maigrir
Combat le cancer de la prostate
Abaisse le cholestérol
Favorise les diverticulites

Ananas
Renforce les os
Soulage les symptômes du rhume
Aide la digestion
Élimine les verrues
Combat la diarrhée

Prune
Prévient la constipation
Ralentit le vieillissement
Améliore la mémoire
Abaisse le cholestérol
Protège contre les maladies du coeur

Riz
Protège le coeur
Aide à prévenir les accidents cérébro-vasculaires
Combat le diabète
Combat le cancer
Combat les calculs au rein

Fraise
Protège le coeur
Améliore la mémoire
A un effet calmant
Combat le cancer

Patate douce
Protège la vue
Agit sur le moral
Renforce les os
Combat le diabète
Combat le cancer

Tomate
Protège le coeur
Aide à prévenir les accidents cérébro-vasculaires
Combat le diabète
Combat le cancer
Combat les calculs au rein

Noix
Abaisse le cholestérol
Améliore la mémoire
Agit sur le moral
Combat le cancer
Protège contre les maladies du coeur

Eau
Aide à maigrir
Combat les calculs au rein
Lisse la peau
Combat le cancer
Prévient la constipation

Crise cardiaque et le fait de boire chaud

Publié le 26/09/2008 à 12:00 par ririfleur
Crise cardiaque
et
le fait de boire de l'eau chaude




Voici un excellent article qui vous parle de crise cardiaque... pas seulement de boire de l'eau chaude après un repas.

Les Chinois et les Japonais boivent du thé chaud avec leurs repas, pas de l'eau froide; peut-être est-il temps d'adopter
leurs habitudes quand nous mangeons



Cet article s'adresse à ceux qui boivent
de l'eau froide lors de leurs repas.



C'est toujours plaisant de boire froid; cependant, l'eau froide fige les aliments et les gras absorbés, et ralentit la digestion.
Cette 'boue' réagit ensuite à l'acidité de l'estomac
et est ensuite absorbée par l'intestin
plus vite que les aliments solides.
Cette 'boue' tapisse l'intestin, se transforme éventuellement en gras et conduit au cancer. Il est préférable de prendre une soupe chaude ou de l'eau chaude (thé) après un repas.

Les symptômes d'une crise cardiaque ne sont pas toujours une douleur au bras gauche.
Soyez attentifs à toute douleur intense à la mâchoire.
Vous n'aurez peut-être jamais de douleur à la poitrine durant une crise cardiaque... La nausée et une sueur abondante sont aussi des symptômes à considérer. 60% des personnes qui ont une crise cardiaque durant leur sommeil ne se réveillent jamais. Une douleur à la mâchoire peut vous éveiller d'un sommeil profond. Soyons attentifs. Plus nous sommes avisés, plus grandes sont nos chances de survie.


Un cardiologue dit que si chaque personne qui lit le présent message et le fait suivre à 10 personnes, vous pouvez être sûr(e) de sauver
la vie d' au moins une personne.
Lisez et faites suivre à un ami. Vous pourriez sauver une vie. Faites suivre ce message
aux gens à qui vous tenez.

MOI, JE L'AI FAIT !!!





Bonne Journée


La patate douce - aliment Santé

Publié le 24/09/2008 à 12:00 par ririfleur


Patate douce




Nom commun : patate douce.
Nom scientifique : Ipomoea batatas.
Famille : convolvulacées.



POURQUOI METTRE LA PATATE DOUCE AU MENU ?


Comme légume d’accompagnement, elle ravit par sa forte personnalité, tant sur le plan de la couleur que de la saveur.
Adaptable aux recettes de la pomme de terre, elle est encore plus polyvalente que celle-ci.


Une seule patate douce comble plus de 100 % de nos besoins quotidiens en vitamine A.
Ses propriétés antioxydantes pourraient nous protéger de maladies liées au vieillissement, comme les cancers.



Profil santé


La patate douce est consommée en plusieurs endroits dans le monde. Selon la variété, sa chair et sa pelure (mince et comestible) peuvent être blanches, jaunes, orange ou pourpres. Ses propriétés antioxydantes varient en fonction des pigments qu’elle possède. La patate douce contient plusieurs vitamines et minéraux; elle surpasse même plusieurs légumes à cet égard.

Principes actifs et propriétés

Les antioxydants sont des composés qui réduisent les dommages causés par les radicaux libres dans le corps. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement. Voici les principaux antioxydants retrouvés dans la patate douce.

Anthocyanines. Les anthocyanines font partie de la famille des flavonoïdes et sont reconnues pour leurs multiples propriétés santé (anticancer, antioxydant, anti-inflammatoire)1. Certaines variétés de patates douces, dont celle de couleur pourpre (cultivars développés principalement en Nouvelle-Zélande et au Japon), contiennent des anthocyanines, des pigments responsables de leur coloration. Les anthocyanines de la patate douce pourpre ont démontré une activité antioxydante in vitro supérieure à celle de la vitamine C, un antioxydant bien connu2, ainsi qu’à celle des anthocyanines de la pelure de raisin, du chou rouge et de la baie de sureau. Chez l’humain, certaines anthocyanines (extraites de la patate douce) seraient directement absorbées et éliminées dans l’urine. Par contre, on ne sait pas très bien de quelle façon elles sont utilisées par l’organisme après leur absorption. De plus, on ne sait pas jusqu’à quel point les bactéries présentes dans l’intestin transforment les anthocyanines et modifient leurs fonctions physiologiques, comme c’est le cas pour d’autres antioxydants de la famille des flavonoïdes2. Ce qui est clair cependant, c’est que certaines variétés de patates douces, dont la pourpre, sont riches en antioxydants.

Acides phénoliques. Une étude effectuée sur plus de 1 000 variétés de patates douces a permis de démontrer que les feuilles de patate douce contiennent beaucoup d’acides phénoliques, et ce, en quantité supérieure à celle retrouvée dans la racine de la plante et dans d’autres légumes verts feuillus4. La patate douce elle-même contient aussi des acides phénoliques, en quantité plus élevée dans la pelure que dans la chair5. Les composés phénoliques possèdent une activité antioxydante pouvant jouer un rôle protecteur dans l’incidence de plusieurs maladies dégénératives liées au vieillissement.

Protéine inhibitrice de la trypsine. L’inhibiteur de la trypsine est l’une des principales protéines d’entreposage de la patate douce et a démontré un effet antioxydant in vitro qui pourrait potentiellement être bénéfique pour la santé6. Notons que même après la cuisson, l’effet antioxydant de la patate douce serait toujours présent.

Caroténoïdes. Les caroténoïdes sont des composés ayant des propriétés antioxydantes, c’est-à-dire qu’ils sont capables de neutraliser les radicaux libres. La consommation d’aliments riches en caroténoïdes serait reliée à un moindre risque de souffrir de certaines maladies chroniques tels le cancer et les maladies cardiovasculaires, quoique les études d’intervention réalisées jusqu’à ce jour donnent des résultats contradictoires7. La patate douce contient du bêta-carotène, un précurseur de vitamine A dans le corps. Des études ont démontré que la consommation quotidienne de patates douces cuites améliorait de façon significative le statut en vitamine A, chez des enfants8, 9 ainsi que chez des hommes à risque de déficience en cette vitamine10. Les résultats démontrent qu’il y a bel et bien conversion du bêta-carotène des patates douces en vitamine A dans le corps et que cette conversion est facilitée par la présence d’au moins 3 g de matières grasses au même repas9. La patate douce serait donc un aliment de choix dans la prévention des déficiences en vitamine A, survenant particulièrement dans les pays en voie de développement.

Cancer. Les résultats d’une étude épidémiologique réalisée auprès de 3 700 hommes, chez qui des données prospectives ont été amassées, indiquent que ceux qui consomment des aliments typiquement « sud-américains » auraient moins de risque d’être atteints du cancer de la prostate. Cette association inverse était presque statistiquement significative11. Ce type d’alimentation inclut entre autres les patates douces, les haricots secs, les okras (ou gombos) et le riz, bien qu’aucun de ces aliments n’ait pu être individuellement associé avec la diminution du risque observée.

Dans une étude réalisée en Inde, la consommation de légumes crucifères ainsi que de patate douce a été associée à un risque moindre de cancer de la vésicule biliaire. Notons cependant que cette étude a été réalisée avec un nombre restreint de sujets (64 sujets cancéreux ont été comparés à un groupe contrôle composé de 101 personnes atteintes de lithiases biliaires)12.

Au Japon, des chercheurs ont constaté une diminution significative du risque de cancer du sein avec l’augmentation de la consommation de plusieurs légumes, dont les pommes de terre et les patates douces, et ce, chez les femmes préménopausées13.

Les mécanismes impliqués n’ont pu être identifiés dans ces études, mais notons que les anthocyanines de la patate douce pourpre ont été étudiées pour leurs propriétés anticancer. En effet, des chercheurs ont constaté une diminution de l’incidence du cancer colorectal chez l’animal, après avoir inclus dans la diète une supplémentation d’anthocyanines extraites de patate douce pourpre, pendant 36 semaines14. De plus, la patate douce s’est avérée efficace pour empêcher in vitro la production de mutations génétiques (modification d’un gène, ce qui peut mener dans certains cas au développement de cancers). Cet effet était proportionnel au contenu en anthocyanines. Ce qui signifie que plus la quantité d’anthocyanines extraites de la patate douce était grande, plus l’effet antimutagène était important15. L’action anticancer des anthocyanines serait principalement associée à son potentiel antioxydant1, mais les recherches se poursuivent afin de bien comprendre les différents mécanismes impliqués.

Diabète. Un extrait d’un type de patate douce à pelure blanche (cultivée surtout en Amérique du Sud et au Japon) s’est révélé capable de diminuer la résistance à l’insuline et donc d’améliorer le contrôle de la glycémie, autant chez l’animal16 que chez des diabétiques de type 217. Les sujets recevant la dose la plus élevée de patates douces en poudre démontraient une diminution significative de la glycémie à jeun ainsi que des cholestérols total et LDL (« mauvais cholestérol »). Une glycoprotéine ainsi que d’autres principes actifs contenus dans la patate douce pourraient jouer un rôle dans les effets observés; les recherches se poursuivent afin de bien les caractériser.

D’autres chercheurs ont remarqué que plusieurs extraits d’anthocyanines (dont celles contenues dans la patate douce pourpre) inhibaient un enzyme en partie responsable de l’élévation de la glycémie survenant après la digestion de glucides18. Ainsi, des effets antihyperglycémiques ont été démontrés chez l’animal et pourraient être potentiellement utiles dans la prévention du diabète19. Il est actuellement trop tôt pour conclure en un effet antidiabétique des patates douces, d’autant plus qu’elles contiennent une quantité non négligeable de glucides, un nutriment que les diabétiques doivent contrôler dans leur alimentation.

Maladies cardiovasculaires. Tout comme d’autres plantes comestibles, la patate douce, en raison des composés phénoliques qu’elle contient, pourrait diminuer l’oxydation du cholestérol LDL in vitro, un facteur de risque de la maladie cardiovasculaire20. Des auteurs ont attribué aux anthocyanines de la patate douce pourpre cet effet protecteur contre l’oxydation du LDL2. Notons également que les extraits de feuilles de patate douce pourraient exercer un effet protecteur sur la paroi interne des vaisseaux sanguins. En effet, les résultats d’une étude in vitro démontrent que les extraits de feuilles entraînent une relaxation des vaisseaux sanguins, particulièrement à l’aorte21. L’ingestion de patate douce et de ses feuilles, possiblement de par leur action antioxydante, semble être bénéfique sur le plan cardiovasculaire. Davantage d’études sont toutefois nécessaires avant de conclure à un effet cardioprotecteur chez l’humain.

Système immunitaire. Un polysaccharide isolé de la patate douce exercerait des effets bénéfiques sur le système immunitaire chez l’animal, entre autres en augmentant la prolifération des lymphocytes et la fonction phagocytaire, deux systèmes de défense du corps22. De plus, il a été démontré in vitro, que l’ingrédient « antidiabétique » de la patate douce à pelure blanche stimulait la réponse immunitaire23. Comme les mécanismes qui jouent un rôle dans la réponse immunitaire sont complexes, d’autres recherches sont nécessaires afin de documenter les effets que pourraient exercer certains composés actifs de la patate douce sur l’immunité.

Nutriments les plus importants

Voir la signification des symboles de classification des sources des nutriments

Manganèse. Les patates douces sont une excellente source de manganèse. Le manganèse agit comme cofacteur de plusieurs enzymes qui facilitent une douzaine de différents processus métaboliques. Il participe également à la prévention des dommages causés par les radicaux libres.

Cuivre. Les patates douces sont une excellente source de cuivre. En tant que constituant de plusieurs enzymes, le cuivre est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.

Vitamine A. Les patates douces sont une excellente source de bêta-carotène, qui se transforme en vitamine A dans le corps. Cette vitamine est l’une des plus polyvalentes, jouant un rôle dans plusieurs fonctions de l’organisme. Entre autres, la vitamine A favorise la croissance des os et des dents, maintient la peau en santé et protège contre les infections. De plus, elle joue un rôle antioxydant et favorise une bonne vision, particulièrement dans l’obscurité.

Vitamine B6. La patate douce bouillie est une excellente source de vitamine B6, tandis que la patate douce cuite au four avec la pelure en est une bonne source. La vitamine B6, aussi appelée pyridoxine, fait partie de coenzymes qui participent au métabolisme des protéines et des acides gras ainsi qu’à la synthèse (fabrication) des neurotransmetteurs (messagers dans l’influx nerveux). Elle contribue également à la fabrication des globules rouges et leur permet de transporter davantage d’oxygène. La pyridoxine est aussi nécessaire à la transformation du glycogène en glucose et elle contribue au bon fonctionnement du système immunitaire. Cette vitamine joue enfin un rôle dans la formation de certaines composantes des cellules nerveuses et dans la modulation de récepteurs hormonaux.

Vitamine B2. La patate douce bouillie est une bonne source de vitamine B2, tandis que la patate douce cuite au four avec la pelure en est une source. Vitamine connue aussi sous le nom de riboflavine, elle joue un rôle dans le métabolisme de l’énergie de toutes les cellules. De plus, elle contribue à la croissance et à la réparation des tissus, à la production d’hormones et à la formation des globules rouges.

Acide pantothénique. La patate douce bouillie est une bonne source d’acide pantothénique (vitamine B5), tandis que la patate douce cuite au four avec la pelure en est une source. L’acide pantothénique fait partie d’un coenzyme clé dans l’utilisation de l’énergie des aliments que nous consommons. Il participe aussi à plusieurs étapes de la synthèse des hormones stéroïdiennes, des neurotransmetteurs et de l’hémoglobine.

Vitamine C. Les patates douces sont une bonne source de vitamine C. Le rôle que joue la vitamine C dans l’organisme va au-delà de ses propriétés antioxydantes; elle contribue aussi à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives. De plus, elle protège contre les infections, favorise l’absorption du fer contenu dans les végétaux et accélère la cicatrisation.

Apprêts culinaires

La patate douce, comme l’igname, se prête aux mêmes usages culinaires que la pomme de terre. Nettement plus sucrée que celle de cette dernière, sa chair permet également d'en faire des entremets, des marmelades, des poudings, des biscuits, des gâteaux, des glaces, des crêpes et d'autres desserts.

* Comme légume d’accompagnement, les cuire à l'eau. Ou en faire des tranches épaisses et les dorer à la poêle; cuire jusqu'à ce que l'intérieur soit tendre, puis assaisonner d'une herbe fraîche.

* Pour des potages ou des veloutés, cuire les cubes de patate douce dans du bouillon de poulet, passer au mélangeur, ajouter de la crème fraîche ou du yogourt, un filet de lime et du gingembre.

* Pour faire des galettes rôties, râper les tubercules et émincer finement un oignon. Presser dans un linge pour extraire le jus, mélanger avec des oeufs et de la farine et faire frire à la poêle. On peut assaisonner la préparation avec du cumin, des piments forts et du curry.

* À l’antillaise : faire cuire les tubercules coupés en cubes avec de l'oignon et des morceaux de courge dans du lait de coco assaisonné de clou de girofle, de cannelle et de sel.

* Intégrer de la chair de patate douce dans les purées de poisson, comme la brandade, un mélange de morue émiettée, d’huile, de crème et d’ail.

* En Afrique, on fait un pain plat croustillant en mélangeant en parts égales de la farine de blé et la chair cuite de patates douces. La pâte est ensuite divisée en portions, aplatie et cuite à la poêle, à sec ou avec un peu d’huile.

* Ne pas hésiter à intégrer des cubes de patate douce dans le couscous.

Source : http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=patate_douce_nu



La patate douce est un tubercule délicieux et très nutritif d'une saveur sucrée très particulière.

La variété à chair orange contient un antioxydant qui contribue à la prévention du cancer.

Elle est une source de vitamines indispensables pour avoir une peau saine.

Elle est très riche en fibres, surtout par sa peau. Elle combat le cholestérol et favorise la digestion.



SALADE DE PATATE DOUCE

Pour 4 personnes.

Ingrédients :

- 3 patates douces cuites avec leur peau et coupés en dés,
- 4 petis oignons blanc émincés,
- 2 branches de céleri émincés,
- 70 g de noix pilées,
- 1 poivron vert émincé,
- 20 cl de crème fraîche,
- 2 c à s de vinaigre.

Préparation :

Mélanger soigneusement tous les ingrédients dans un grand saladier et servez en accompagnement.

Préférez les patates douces à chair orange et à peau rouge à celles à chair blanche, moins riches en bêtacarotène (bonne pour la peau).



Une autre recette avec la patate douce

il suffit de prendre de belles patates de préférence de 3 à 4 cm de large puisqu'il faudra les couper en rondelles de 1cn d'épaisseur +- (ceci est juste pour avoir une belle présentation si vous n'y arrivez pas c pas grave coupez la en morceaux réguliers pour que la cuisson soit uniforme).

Dans un récipiant mettez un peu d'huile du sel poivre safran gingembre canelle et du sucre selon votre gout, rajoutez un peu d'eau puis mélangez bien.

Mettez les rondelles de patates (ou les morceaux) dans ce mélange et enduisez les bien puis mettez dans un plat allant au four en disposant joliment vos patates terminez en versant la sauce que vous avez utilisé, mettre dans le four et laissez cuire jusqu'à ce qu'elle devienne bien caramélisée et gratinée (ce qui est merveilleux dans cette recette c que l'intérieur reste moelleux et l'extérieur bien caramélisé et une crout succulente se forme au dessus).

Vous pouvez aussi cuire dans un tagine et laisser confire vos patates doucement , croyez moi c un délice. Vous pouvez la servir comme accompagnement à toute sorte de volaille, ou juste comme une salade chaude (tiède ou même froide) comme nos différentes et merveilleuses salades chaudes marocaines.


Comme ornement

Prenez une patate douce, piquetez-la de quatre cure-dent cardinaux en son équateur, posez le tout sur un gobelet rempli d'eau et attendez l'effet produit.





Regardez-là, elle vous fait des yeux doux :

La patate douce est une personne doucereuse et attirante




Les vertus de l'oignon

Publié le 23/09/2008 à 12:00 par ririfleur
L'oignon



Bien que généralement consommé en petites quantité, l'oignon présente de nombreux atouts nutritionnels : il est riche en vitamine C, contient de nombreux minéraux et oligo-éléments (aux propriétés immunitaires et anti-oxydantes), tout en étant faible en calories. Il a fait l'objet de plusieurs études récentes qui ont mis en évidence diverses actions bénéfiques pour la santé :

- action diurétique : il aide à éliminer grâce notamment à la présence de glucides particuliers (les fructosanes) dans le bulbe.

- action hypoglycémiante : il s'oppose à une élévation excessive du taux de sucre dans le sang grâce à certains constituants soufrés et une amine spécifique (la diphénylamine).

- action bactériostatique : frais, il s'oppose à la prolifération microbienne, et peut même jouer un rôle anti-bactérien.

- action bénéfique pour le système cardio-vasculaire : la consommation quotidienne de 200 g d'oignons crus permet de diminuer l'agrégation plaquettaire sanguine et donc protège des risques de formation de caillots et d'obstruction des vaisseaux.


Remède paysan :

On peut employer contre les migraines des cataplasmes d’oignons pilés. De même pour soulager, piqûres d’insectes, morsures, brûlures.




Astuce : pour ôter l'odeur de l'oignon des mains, on peut les frotter avec du jus de citron. Par votre haleine, on peut savoir si vous avez mangé de l'oignon. Rafraîchissez-la en mâchant quelques brins de persil ou de menthe.

L'oignon doit se conserver pour une longue durée dans un endroit sec à l'abri de la lumière. Sinon dans le réfrigérateur pas plus d'une semaine.

Voilà un aliment qui devrait être indispensable à notre nutrition et là où passe l'oignon, les rhumatismes trépassent, tout comme l'ail (étant de la même famille) il dissout l'acide urique (responsable de la maladie de la goutte touchant les reins, les articulations...), il lutte contre les infections grâce à ses sels de soude et sa potasse tout en alcalinisant le sang. En homéopathie, l'oignon (allium cepa) est utilisé pour le traitement des inflammations des yeux et des voies respiratoires supérieures.





Usage interne

Affections urinaires
Anémie
Antibiotique
Antifongique (les mycoses)
Dommages causés par la nicotine
Fermentations intestinales
Lithiases urinaires
Manque d'appétit (inappétence)
Prévenir l'athérosclérose
Régulation du cycle menstruel.
Renforce les défenses immunitaires
Vermifuge


- Consommer chaque jour 50 g d'oignon cru ou du jus extrait de 50 g d'oignon cru.



Maux de gorge et rhume


- Préparer un sirop en faisant bouillir pendant 5 à 10 minutes 100 g d'oignon haché dans 200 ml d'eau.

- Filtrer.

- Ajouter 1 c. à soupe de miel et faire mijoter jusqu'à l'obtention d'un sirop épais.

- Prendre de 4 à 6 c. à thé par jour.


Usage externe


Antifongique (les mycoses)
Brûlures
Crevasses
Infections cutanées (abcès, furoncle, etc.)
Panaris voir article séparé : panaris
Piqûres d’insectes.
Plaies cutanées
Verrues


- Frottis d’oignon coupé , ou de jus d’oignons que l’on peut trouver dans les magasins de diététique. La fine pelure blanche, que l’on trouve directement sous la peau brune quand on épluche l’oignon, peut servir de cataplasme.



Hémorroïdes
- Cataplasme d'oignon frais haché pour soulager la douleur.



Abcès, furoncles, panaris
- Cataplasme d'oignon cuit.



Brûlures mineures
- Mélanger de l'huile végétale à de l'oignon cuit et appliquer en cataplasme.



Repousse des cheveux
- Le jus d’oignon, appliqué deux fois par jour, sur le crâne de gens ayant eu la pelade, ont un succès de repousse capillaire dans 87 % des cas testés.


Pour remédier à un début de panari

Coupez un bout d'oignon; le faire chauffer dans une louche avec de l'huile d'olive et le poser sur le doigt infecté.
Attendre que l'oignon refroidisse un peu mais le poser chaud quand même.
L'oignon aspire tous les microbes.

Faites- moi confiance. Testé et approuvé par beaucoup



L'oignon - surtout le rouge - aide à prévenir l'ostéoporose, grâce à sa forte teneur en quercétine, antioxydant de la famille des polyphénols, dont l'activité est supérieure à celle des isoflavines.
Ses autres vertus principales sont :

* la suppression de l'hydropisie, qui est une accumulation anormale de sérosité dans le corps, généralement dans l'abdomen.

* la limitation des infiltrations de liquide séreux dans les organes, ce qui risque de provoquer des œdèmes.

* l'efficaci sté démontrée sur le système urinaire et sur la prostate : meilleur transit, limitation des infections.

De plus il contient :

* du phosphore (comme dans le poisson) « facilitant » le travail cérébral.

* de la silice, bonne pour les artères et facilitant la fixation du calcium dans les os.

* sans compter les vitamines A, B, C plus le soufre, le fer, l'iode, le potassium, le sodium.
L'oignon est à la fois un légume et un condiment. Il peut se consommer cru ou cuit, ou également confit au vinaigre. Ses feuilles (jeunes), aromatiques, sont parfois utilisées.





GASTRONOMIE


Il convient de couper les extrémités coriaces du collet et de la radicelle pour éviter les morceaux trop amers ou durs.

L’oignon tant sous forme légume que condiment est indispensable pour une nourriture saine et équilibrée. L’oignon peut même servir de garniture comestible sous forme d’oignons grelot sautés et ou glacés.

Un oignon coupé et resté quelque temps à l'air devient nocif.

Il ne faut donc jamais mettre en réserve, pour un usage ultérieur, la partie d'un oignon qui n'a pas été utilisée.

Comment éviter le chagrin de la ménagère ?

Couper l'oignon en deux et le faire tremper dans de l'eau salée.



Soit entiers, en rondelles, en rouelles ou morceaux dans les salades et crudités, ou encore légèrement rissolés pour accompagner viandes ou légumes, les oignons se préparent à toutes les sauces et sont parties intégrantes de nombreux menus.



SALADE GRECQUE

Les grecs utilise l’oignon cru.



La célèbre salade grecque, contrairement à la coutume touristique, ne comprend traditionnellement ni laitue, ni concombre, mais uniquement de l'oignon cru, de la tomate, du fromage feta et des olives noires. Accompagné d’une délicieuse miche de pain grec, pain blanc est parfumé aux olives, à l'huile d'olive et à la menthe et arrosé d’un vin « retsina fino » bien frappé. Pour rappel, ce pain contient lui-même un gros oignon rouge émincé par pain d’un kilo.



La traditionnelle soupe à l’oignon



5 oignons

4 pommes de terre

2 gousses d'ail

1 l d'eau

Sel et poivre

Fromage emmenthal râpé



Eplucher les oignons, les pommes de terre et l'ail.

Tout couper en morceaux

Mettre le tout dans une casserole et ajouter l'eau et du sel.

Faire chauffer à feu vif, jusqu'à ce que les légumes et pommes de terre sont cuits.

Mixer le tout.

Saler, poivrer selon les goûts.




Une autre version :

Ingrédients pour la recette de Soupe à l’oignon caramélisé :

500 g d’oignons
60 g de beurre
30 g de sucre en poudre
1 cuillerée à soupe de farine
1 l de bouillon de volaille (2 tablettes)
sel, poivre du moulin

Préparation de la recette de Soupe à l’oignon caramélisé :

1 – Peler et émincer les oignons, pas trop finement.
2 – Faire fondre le beurre dans une cocotte, ajouter les oignons et faire cuire 15 minutes sur feu doux, en mélangeant de temps en temps. Saler.
3 – Pendant ce temps, préparer le bouillon à partir des tablettes. Le faire chauffer.
4 – Saupoudrer les oignons de sucre en poudre et faire cuire 2 à 3 minutes pour qu’un début de caramélisation se produise.
5 – Ajouter la farine, délayer vivement et laisser cuire encore 2 à 3 minutes en mélangeant.
6 – Mouiller la fondue d’oignons avec le bouillon chaud, délayer et laisser cuire 10 minutes.
7 – Verser dans une soupière chaude et poivrer généreusement.
8 – Servir sans attendre.
Le petit plus : on peut faire gratiner la soupe avec des tranches de pain parsemées d’emmenthal râpé.

P.S. Vou pouvez ne pas mettre de sucre.




La même mais diététique

On remplacera le fromage par des croûtons grattés d'ail et les pommes de terre par deux petites courgettes.



Cette soupe est célèbre pour ses vertus contre « la gueule de bois » à l'aube des jours de fêtes !




Et si enfin, vous trouvez que je devrais m'occuper un peu plus de mes oignons... et que l'origine de cette expression vous intéresse :
"S'occuper de ses oignons"


Signification

Se mêler de ses affaires.

Origine

En argot, les "oignons" désignent les fesses. On peut donc dire que cette expression incite à s'occuper "de son propre corps", de ce qui nous regarde. Une autre hypothèse a également été avancée. Elle proviendrait de l'expression américaine "know your onions" ("connaître ses oignons"). Cette locution serait née dans les années 1920 et aurait fait référence aux nombreuses variétés d'oignons que l'on cultivait à cette époque aux Etats-Unis, et qui rendait l'identification des espèces difficile. "Connaître ses oignons" signifiait donc savoir quelles étaient les espèces cultivées, et par extension, tout connaître sur un sujet. "S'occuper de ses oignons" voudrait donc dire "se mêler seulement de ce qu'on connaît".





Le Persil : Le coup de Pouce

Publié le 23/09/2008 à 12:00 par ririfleur
Persil





Le persil est une ombellifère de la famille des apiaceae connue en cuisine comme assaisonnement aromatique et garniture, le persil est moins connu sous la dénomination de plante médicinale; partie utilisée: Feuilles, fruits, racines.

Autres appellations : Ache des rochers, persin.



Le persil est une plante bisannuelle de 25 à 80 cm de haut, très aromatique au froissement, à odeur caractéristique. Les tiges, striées, et les feuilles sont glabres (sans poils). Les feuilles, vert luisant, sont doublement divisées, surtout celles de la base, les feuilles supérieures ayant souvent seulement trois lobes étroits et allongés. Les fleurs, d'une couleur jaune verdâtre tirant sur le blanc en pleine floraison, sont groupées en ombelles composées comprenant 8 à 20 rayons. Les ombellules sont munies d'un involucelle à nombreuses bractées. La racine, du type pivotant, allongée, est assez développée.




IL EXISTE TROIS VARIETES DE PERSIL

Petroselinum crispum var. neapolitanum, le persil plat ou persil de Naples, persil commun, ou encore persil simple, à feuilles plates et peu découpées : il est le plus parfumé ;

Petroselinum crispum var. crispum, le persil frisé qui est très vert et moins goûteux ;

Petroselinum crispum var. tuberosum, le persil tubéreux ; persil nain frisé, plus rare.

HISTOIRE

Petrocelinum provient de petros, pierres et selinum, herbe aromatique ; donc l’herbe aromatique qui casse les pierres. Cette dénomination fera son utilité dans les soins des calculs du rein. Le persil contient un sel si pénétrant, qu'il cor­rode le verre; car si l'on trinque des verres à boire dans de l'eau où l'on a lavé du persil ou si on y laisse tremper quelques feuilles, pour peu qu'on appuie sur ces verres en les net­toyant, ils se brisent en morceaux.

Pendant longtemps associé à la mort, on en décorait les tombeaux. Néanmoins, Héraclès le choisit pour réaliser ses couronnes.

Par la suite, on va considérer que le persil balaie les résidus morbides des dépités, des désespérés victimes des jeteurs de sort.
Le persil serait d’origine sarde où on le trouve à l’état sauvage dans le maquis.

Pline et Galien parlent du persil dans les préparations culinaires. Les Romains en donnaient aux gladiateurs avant les combats pour augmenter leur force, éveiller la ruse et stimuler les réflexes.

Les romains donnaient du persil dans le fourrage des chevaux, ils ne l'utilisaient que lors des festins soit pour le manger ou pour prévenir de l'ivresse. Ils en faisaient des guirlandes dans le but d'éloigner les mauvaises odeurs et les mauvais esprits.

Pendant les grandes épidémies, docteurs, infirmiers et brancardiers mâchais du persil pendant leurs interventions.




PROPRIETES



Le persil est un aliment alcalinisant.

Il est très peu énergétique : 28 Kcalories pour 100g de persil.



Composition

83 % d'eau

6 % de fibres

4.4 % de protéines

0,5 % de lipides

1.7 % de minéraux

4 % huiles essentielles (feuilles et tiges supérieures)



vitamines (en mg pour 100 g) :

A : 7

B1 : 0,14

B2 : 0,3

B3 : 1,3

B6 : 0,2

B9 : 0,17

E : 2,5

C : 200



minéraux (en mg pour 100 g) :

Potassium : 800

Calcium : 200

Phosphore : 70

Sodium : 44

Magnésium : 40

Fer : 5.5

Manganèse : 1,2

Zinc : 0,6

Cuivre : 0,13



huiles essentielles (en mg pour 100 g) :

- Myristicine : 2,8 surtout dans la racine et les graines; diurétique et évite les gaz dans l’estomac ; en grande quantité, hallucinogène.

- Apiol : 2,5 allyl dimethoxy méthylènedioxybenzène ; surtout dans les feuilles et les graines ; appelé aussi camphre du persil ; c’est un toxique du foie et des reins ; utilisé autrefois concentré pour provoquer l’avortement.

- Safrol : 2,3 allyl tetramethoxy benzene ; en grande quantité toxique hépatique.



Pour donner un ordre de grandeur : une pincée de persil haché pèse environ 1 gramme.



Le persil est une plante de toutes saisons.

La racine se cueille au printemps, la semence se récolte au mois d'Août, et les feuilles en tout temps.



PHARMACOPEE


Le persil a tendance à fluidifier le sang, il faut donc éviter de manger le persil si on est sous traitement d'anticoagulants. Autres contre-indications du persil sont les cas de grossesse, cirrhose du foie et néphrite.



Usage interne

Le Persil est chaud et dessicatif; apéritif, diurétique et hépatique.

Le persil est un ramoneur ; il agit dans les différentes obstructions de l’organisme : poumon, foie, rate, reins et vessie.

Le persil est apéritif et résout la cachexie ; État d'affaiblissement profond de l'orga­nisme, lié à une dénutrition très importante. La cachexie en elle-même n'est pas une affection, mais un symptôme dont les causes sont diverses. Elle peut être la conséquence d'une anorexie (diminution ou perte totale de l'appétit).

Le persil est diurétique, il agit au niveau du foie (soigne la jaunisse) et des reins (il dissout pierres et lithiase), il rétablit le flux des voies urinaires et chasse les vents. Son action diurétique est favorable à résoudre l’œdème et la cellulite.

Le persil est un excellent dépuratif sanguin.

Le persil régule le flux menstruel.

Le persil calme la toux et atténue l’asthme.

Sa richesse en vitamine B et C ainsi que la myristicine en font un remède de choix pour franchir le cap de la ménopause et de l’andropause.



Pourquoi payer si cher, en pharmacie, des produits activateurs de la sexualité tant masculine que féminine ?



faire chauffer 1 litre d'eau
ajouter 4 tasses de persil frais haché
retirer du feu et laisser infuser 1 heure
filtrer et réchauffer sans laisser bouillir

Dosage: 2 tasses/personne, 20 minutes avant les activités sexuelles.

Attention: il ne faut pas en abuser!




On trouve en pharmacie et en magasins de diététique des jus de persil. Ne pas en abuser, car les concentrations en oligo-éléments et de même en produits toxiques sont beaucoup plus grandes que celles que vous absorberiez en consommant normalement la plante.



Usage externe


Le persil résout les tumeurs chaudes, et spécialement les contusions des yeux.

En shampoing, il empêche les cheveux de tomber.

Les feuilles de Persil sont résolutives et vulnéraires; c'est pourquoi on les applique avec grand succès sur les coupures même profondes et sur les contusions après les avoir frottées entre les doigts.

Le Persil est bon pour adoucir et résoudre les hémorroïdes, étant pilé et échauffé, on en fait un cataplasme.

Tonifie les mus­cles utérins après l'accouchement.

Il fait perdre le lait des nourrices étant mis sur les mamelles, c’était de coutume de se servir de ce remède, pour sevrer leurs enfants.

L’infusion de persil à l'eau de pluie fait disparaître les taches de rousseur.



JARDINAGE


En cuisine, on utilise surtout le persil plat pour sa saveur et le persil frisé pour la décoration. Le persil bulbeux est cultivé pour ses racines.



Type de sol

Plante de climat tempéré, qui préfère les sols bien ameublis et riches en humus.



Méthode de culture

La levée des graines de persil est très longue et assez capricieuse. Il est recommandé de faire tremper les graines au préalable dans l’eau tiède durant une nuit, afin de hâter la germination. Il faut compter trois mois entre le semis et la première récolte.

C'est une plante très sensible aux gelées. Il est possible alors de la semer en pot et ainsi continuer à en profiter tout au long de l’hiver.

Si le plan a passé l’hiver à l’extérieur, la deuxième année, les tiges montent rapidement à graines et les feuilles deviennent plus dures. On peut retarder ce phénomène en pinçant les axes floraux.



Certaines variétés de persil ont été sélectionnées pour leur racine comestible : le persil à grosse racine ou persil tubéreux. Sa racine charnue, à chair blanche, est de la taille de la carotte ou du panais, environ 15 cm.

Les maladies et insectes nuisibles du persil

On ne connaît pas de maladie typique au persil. Les limaces, les escargots et la mouche de la carotte sont les principaux ennemis du persil . Au moment de la floraison, les fleurs et les graines sont envahies par la punaise arlequin, elle perfore de son rostre les graines en formation pour en pomper le suc. Elle y abandonne aussi ses œufs.

Le persil à feuille plate existe à l’état sauvage, mais attention, car il ressemble très fort et peut être confondu avec la petite ciguë (Aethusa cynapium) qui est une plante assez toxique.



GASTRONOMIE


Le persil est en majorité considéré comme un condiment. Le persil se mange généralement cru et est ajouté au moment de servir à table. De ce fait il garde intacte ses propriétés minéralogiques et vitaminiques.

Le persil plat, le plus aromatisé, est ajouté cru et finement coupé dans de nombreux plat. Le persil frisé, est utilisé en bouquet pour la garniture, ce qui n’empêche pas certains de le consommer. Il fait partie du "bouquet garni" (le thym, le laurier et le persil) de toutes les potées. C’est l'aliment vedette du "taboulé".

Le persil bulbeux se préparent comme le navet ou la carotte et sont utilisées dans les soupes et les ragoûts.

Sa racine charnue, à chair blanche se consomme comme la carotte; elle peut servir dans le pot-au-feu ou en légume d'accompagnement.



Ses feuilles récentes répan­dues sur l'eau des étangs ou des fontaines, recréent et réjouissent les poissons malades.



Pour garder un excédent de persil, le passer au four à basse température. Une fois séché, conservez le dans un bocal hermétique. Le persil séché a un taux de calcium et de potassium considérablement plus élevé.

Conclusion : Lesvertus du persil

Souvent utilisé en garniture, le persil est riche en vitamines et en minéraux, indique le Sunday Telegraph d’Australie. " Une tasse de persil contient plus de bêta-carotène (vitamine A) qu’une grosse carotte, près de deux fois plus de vitamine C qu’une orange et plus de calcium qu’un verre de lait. À poids égal, il contient plus de fer que le foie, et il est riche en vitamines B1 et B2. " Sur le plan thérapeutique, " le persil est un excellent diurétique ; il draine l’organisme ", poursuit le journal. Il est également efficace contre certaines infections du foie, de la rate, de l’estomac et des reins. Cru, " il est l’un des meilleurs rafraîchisseurs d’haleine, et sûrement le moins cher ". Toutefois, prévient l’article, " dans certains cas (grossesse, etc.), [...] il peut être dangereux à cause de ses composants œstrogéniques ".

P.S. Combattre les poux naturellement

Appliquez une infusion de Persil refroidie sur les cheveux. Attendez un moment, quelques minutes. Puis Peignez-vous au peigne fin pour enlever les poux morts.

Vous pouvez aussi utiliser un jus de Persil passé au mixer. Le résultat est garanti.



Peau fatiguée

Mélangez une poignée de persil fraîchement haché avec 3 c à s de fromage blanc et laissez agir sur la peau du visage et du cou pendant 30 mn

Anti tâches brunes

Si avec l'âge votre peau se constelle de tâche brunes, voici une astuce qui va les atténuer. Faites bouillir une botte de persil dans un demi litre d'eau pendant un quart d'heure, laissez refroidir. Imbibez des compresses de cette infusion et appliquez les sur vos tâches pendant vingt bonnes minutes.

Se débarraser des points noirs

Passez du jus de Persil sur les points noirs, répétez l'opération et c'est fini

Une petite récap

Publié le 23/09/2008 à 12:00 par ririfleur


Ail : ça circule

Des études scientifiques ont prouvé qu'il
fluidifie le sang et diminue la tension artérielle
en limitant les risques d'accident vasculaire.
Il réduit aussi le taux de "mauvais" cholestérol




Aneth : bon dodo

Apaisante, cette belle plante favorise
le sommeil si elle est absorbée au cours
d'un dîner. La sagesse populaire attribue
aux graines le pouvoir de faciliter les
montées de lait chez les jeunes mamans.



Persil : plein de vitamine C

On le connaît pour sa teneur
exceptionnellement élevée
en vitamine C. Mais sa spécificité
est d'être un formidable
concentré de chlorophylle,
substance qui rafraîchit l'haleine.



Gingembre : de l'équilibre

Frais, il prévient le mal des transports
sans faire somnoler, à l'inverse des
médicaments. Sa réputation
d'aphrodisiaque reste à prouver !



Piment : c'est plus sûr

C'est un antiseptique intestinal
puissant que l'on retrouve très
souvent dans la cuisine exotique.
C'est pour cette raison qu'il est
conseillé de manger épicé quand
on doute des qualités sanitaires de la
nourriture lors d'un voyage.



Clou de girofle : anti-bobo

Ses vertus antiseptiques et anesthésiantes
sont bien connues des dentistes.
Il suffit d'en mâcher un ou deux pour
soulager une inflammation de la gencive
ou une molaire douloureuse.



Marjolaine : zen assuré

Une plante connue pour son pouvoir
sédatif et calmant qui vous assurera un
sommeil paisible. A tester en cas
d'insomnies dues à l'anxiété.
Attention car elle endort la libido !



Thym : voix de sirène

Grâce à ses huiles essentielles, il
soulage les maux de gorge, les
enrouements et la toux bénigne.
Associé avec du miel de la même
origine, ses bienfaits sont multipliés



Romarin : la pêche

C'est un stimulant général qui a
l'avantage de ne pas énerver.
Il convient très bien aux convalescents,
aux surmenés et aux anxieux.
Il active aussi la vésicule biliaire
lorsqu'elle est un peu paresseuse.



Sauge : lendemains qui chantent

Remède naturel aux lendemains de fête
difficiles, elle est dépurative et diurétique.
Elle permet à l'organisme d'éliminer les
toxines et de retrouver plus rapidement
les idées claires.



Coriandre : bonne humeur

Son effet est peu banal puisque les
feuilles fraîches tout comme les graines
assurent la bonne humeur.
Elles ont un effet euphorisant,
voire même excitant, utilisées en quantité.



Muscade : du calme

La noix en elle-même, et surtout
son odeur, ont la réputation de calmer
les nerfs et de favoriser la détente.
Autre atout, placez la noix sous vos
aisselles pour aller danser :
les conquêtes seront nombreuses !



Poivre : digestion facile

Piquant et subtilement amer, il
stimule à la fois la production
de salive (riche en enzymes qui
décomposent les aliments) et de sucs
digestifs, facilitant la digestion,
en particulier celle des plats de gibier.



Anis étoilé : digestion sereine

Ses propriétés rajeunissantes, prisées dans
l'Antiquité, n'ont toujours pas été reconnues !
Son action contre les crampes d'estomac et
l'aérophagie est bien réelle.


BIEN-ETRE ET SANTE... Les tisanes

Publié le 22/09/2008 à 12:00 par ririfleur


Les plantes médicinales sont employées depuis l'antiquité pour leur vertus thérapeutiques et les tisanes sont un bon moyen de profiter des principes actifs des plantes.

La dose habituelle pour faire une tisane est d'une cuillère à café de plante ce qui correspond à une masse de 2 ou 3 g.



Petit lexique des tisanes

Astringent : qui resserre et raffermit les tissus (noyer, chêne, ronce…)

Balsamique : calme les inflammations et les irritations notamment respiratoires

Carminatif : qui résorbe les gaz provenant de fermentations intestinales (cumin, fenouil, camomille, menthe, anis…)

Dépuratif : qui purifie l’organisme ( bouleau, pensée sauvage, sauge, ortie…)

Diurétique : qui active l’élimination de l’urine (prêle, sureau, cerfeuil…)

Expectorant : qui provoque l’expulsion des sécrétions pulmonaires (primevère, pin, thym, serpolet…)

Fébrifuge : qui combat la fièvre (ail, camomille romaine, tilleul…)

Galactogène : qui favorise et qui augmente la sécrétion lactée

Pectoral : efficace contre la toux et les inflammations des voies respiratoires (primevère, violette, fenouil, anis, pin…)

Tonique : stimule l'organisme et redonne de l'énergie

L'infusion consiste à verser de l'eau bouillante sur la plante et à laisser infuser pendant 5 à 10 minutes.

Une autre méthode pour profiter pleinement des principes actifs des plantes consiste à laiser infuser jusqu'à refroidissement de la tisane puis de réchauffer légèrement celle-ci
La décoction consiste à faire bouillir la plante dans de l'eau pendant 5 à 30 minutes


Tisane à l`anis



La tisane à l'anis vert se prépare en réalisant une décoction avec 5g d'anis vert pour une tasse après les repas.

Les tisanes sont particulièrement carminatives. Les graines d'anis renferment une huile essentielle contenant de l'anéthol et de l'estragol et de la choline.

Tisane à la camomille



La camomille atténue les indigestions et les flatulences. Elle soulage aussi les maux de gorge.

La plante contient une huile essentielle et des esters.

Pour préparer la tisane il suffit de verser 2 cuillerées à café de fleurs de camomille dans une tasse et de laisser infuser 5 minutes.



Autres utilisations de la camomille :

Les fleurs de camomille peuvent être utilisées pour faire un bain anti-fatigue. Placer une poignée de fleurs dans le bain et laisser infuser. Il est aussi possible de préparer un infusion dans une casserole d'eau bouillante. Filtrer et verser l'infusion dans le bain.

Tisane de fenouil



Le fenouil est une plante aromatique des régions méditéranéennes.

Les graines contiennent une huile essentielle riche en anéthol. Le fenouil est expectorant, apéritif, digestif, tonique et diurétique. Il est également galactogène.

Préparation de l'infusion de fenouil : 1 cuillérée à café de graines de fenouil par tasse.Boire 3 tasses par jour.

Tisane de lavande



Petit arbrisseau parfumé aux fleurs violettes typiques de la provence. Les fleurs sont utilisées pour les tisanes.

La lavande est calmante, antiseptique, antispasmodique, stomachique, diurétique et carminative.

On l'utilisera principalement pour aider au sommeil, lutter contre le stress, l'irritabilité, la digestion difficile et les palpitations.

Préparation de la tisane à la lavande: 1 cuillérée à café par tasse 3 fois par jour.Boire à volonté (pas d'effet secondaires gênants).

Laissez infuser 1 cuillère à café de fleurs de lavande + 1 cuillère à café de fleurs de camomille dans une théière et je bois ca le soir en cas de nervosité. Cette "potion" me fait l`effet d`un somnifère et mes paupières se ferment toutes seules:-) 2 tasses me suffisent...

Tisane à la menthe

Plante très aromatique, on en récolte les feuilles l'été pour la préparation des tisanes. La menthe a de nombreuses vertus : toniques, stomachiques, antispasmodiques, antiseptiques, carminatives,dépuratives... la menthe est principalement utilisée pour la digestion difficile et la fatigue ou pour parfumer.

Préparation de la tisane à la menthe: 1 cuillérée à café par tasse 3 fois par jour après les repas. On peut utiliser les feuilles fraiches ou séchées.


Tisane à la sauge



Petite plante largement utilisé en cuisine, la sauge est une plante médicinale aux nombreuses propriétés: antisudorifique, antiseptique, stomachique, emmagogue, tonique, digestive, expectorante, calmante, digestive, diurétique et antispasmodique.

La sauge est principalement utilisée en cas d'anxiété, contre l'excès de transpiration ou pendant les troubles de la ménopause.

Mise en garde: la sauge contient des hormones oestrogéniques (hormone féminine) qui nécessite un avis médical avant tout emploi à long terme.

Elle très efficace contre la transpiration!!!

Préparation de la tisane à la sauge : laisser infuser pendant 5 à 15 minutes environ 1 à 2 cuillerées à café par tasse.


Tisane au thym



Le thym contient une huile essentielle à base de thymol qui est un puissant antiseptique.

Les infusions de thym sont bénéfiques en cas de grippe, toux, bronchite et rhume et de manière générale pour les infections des voies respiratoires supérieures.

Le thym est également stomachique (qui favorise la digestion), carminatif et peut être utilisé pour atténuer les contractions stomacales.

Préparation de la tisane de thym: laisser infuser pendant 5 à 15 minutes environ 1 à 2 cuillerées à café par tasse.

Les vertus de l'ail

Publié le 22/09/2008 à 12:00 par ririfleur
Les vertus de l’ail



L'ail est utilisé depuis des siècles et même au temps des Pharaons pour ses capacités à lutter contre les microbes.L'ail est utilisé comme vermifuge également chez les petits.

Il est utilisé pour soigner : le rhume la grippe l'excès de cholestérol(des études ont montré qu'il permettait de faire considérablement baisser le taux de cholestérol). Il permet de prévenir : les risques de cancer de maladies cardiovasculaires L'ail est un excellent antioxydant L'ail n'a aucun effet négatif sur les hommes mis à part les douleurs gastriques qu'il peut provoquer suite à son absorption. Ainsi, il il peut être déconseillé aux femmes enceintes.



L'ail est une panacée reconnue depuis l'antiquité pour ses vertus médicinales. Sa renommée a défiée les temps, l'évolution de la médecine. Elle est à la fois curative et préventive. En effet, riche en éléments soufrés, iode, silice, ajoène, etc. l'ail contient de l'allicine qui stimule la circulation sanguine et tue les bactéries. Il est riche en acides animiques, germanium, calcium, cuivre, zinc, potassium, magnésium, sélénium, zinc, vitamines A, B 1 et C, des acides gras essentiels (Vitamine F) et des douzaines de composés antioxydants qui le rend indispensable dans la cuisine de tous les jours.
Certaines substances contenus dans la gousse d'ail vont même servir de modèle pour des médicaments du futur.



LES VERTUS AUX EFFETS BENEFIQUES


L'ail depuis la nuit des temps sert de remède à un grand nombre de maux (cf. les recettes de l'aromathérapie), soignant autant les insolations que la surdité selon certains. Vous ne trouverez pas toutes les vertus de l'ail à cause du manque d'information mais ici sont répertoriées les plus importantes vertus attribuées à l'ail , revues avec les connaissances actuelles en médecine.

* Anti-cancérigène
C'est dans le domaine du cancer que l'ail semble remporter ses plus grandes victoires. Selon plusieurs revues médicales, l’ail peut réduire les tumeurs même malignes, il pourrait soigner certaines formes de cancer: des injections d'extraits d'ail ont contribué à la guérison de tumeurs chez les rats.


L'ail est riche en substances anticancéreuses, parmi lesquelles le disulfure d'allyle et l'ajoène qui ont une action inhibitrice sur certains oncogènes (gènes susceptibles de provoquer un cancer) impliqués dans certains cancers, celui de l'estomac, du poumon, du foie entre autres.


L'ail augmente le taux de combativité du système immunitaire pour protéger notre système, notamment dans certains types de cancer comme celui du sein, de l'estomac, du côlon et de la peau. L’ail a un rôle préventif sur le cancer de l'intestin.

* Antiseptique - Antibactérien


La principale qualité de l'ail est son rôle antiseptique.

Ses propriétés bactéricides contre les infections bactériennes, fongiques et virales ont été reconnues pour la première fois par Louis Pasteur en 1858.

Il renferme des vitamines A et B, des sels alcalins, des acides aminés riches en soufre, et surtout de l'huile volatile. Cette huile à l'odeur forte possède une essence l'alliine (0,7%), qui sous l'effet de l'eau et d'une enzyme (allinase) donne de l'allicine. Ce composé bloque et inhibe deux groupes d’enzymes présentes chez certaines bactéries (les bactéries gram +, ainsi que les salmonelles et Escherichia coli), champignons et parasites, et donne à l'ail ses qualités antimicrobiennes et antioxydants. En vue d'utiliser cette substance pour son action antiseptique, des chercheurs israéliens ont réussi à synthétiser de l'allicine pur semi synthétique. Cependant l'ail à un effet inhibiteur sur les gènes pathogènes (bactérie, bacilles, streptocoques... ) sans toutefois les détruire. Cette action antiseptique de l'ail est reconnue aujourd'hui par la science. De plus, l'allicine à grande dose devient toxique, mais rassurez-vous la quantité d'ail à ingérer pour atteindre le seuil de toxicité découragerait le plus vorace d'entre nous.


A cause de sa haute teneur en sulfure d'allyle, l'ail remplace de plus en plus les antibiotiques dans la médecine vétérinaire.


L'ail, en infusion pour nettoyer la plaie, traite aussi les coupures, les brûlures et les blessures mineures.


L’ail est aussi regardé comme un bon préservatif pour les personnes qui soignent des malades atteints de maladies contagieuses ; on fait infuser des gousses d’ail dans du vinaigre d’excellente qualité et on se sert de cette préparation pour se frictionner les mains et le corps.

ATTENTION:

Nous avons effectué une expérience pour prouver l'effet antiseptique de l'ail; celle-ci consiste à étudier l'effet de l'ail chaud et froid sur une culture de levure, qui peuvent être assimiler a des bactéries.


* Effets cardiovasculaires :

On a découvert que l'ail est un important facteur protecteur contre la maladie numéro un, l'athérosclérose cardiovasculaire causant une maladie des artères coronaires.


Les chercheurs ont récemment prouvé que l'ail contient de l'ajoène qui, tout comme l'aspirine, empêche la coagulation du sang et, de ce fait, apporte une meilleure fluidité et protège le système contre les risques cardiovasculaires. Il diminue la tension artérielle et le taux de cholestérol.

* L'effet hypotenseur

L’ail renferme en faibles quantités une substance hypotensive, la prostaglandine PGA 1, et il est capable d’abaisser la pression sanguine de l’animal de laboratoire. Une consommation régulière d’ail permettrait, chez l’homme, d’observer des résultats analogues.

La diminution de la tension cardiaque et le contrôle de la formation des caillots sanguins permettraient de limiter les risques d’infarctus.

L'iode et la silice contenus dans l'ail ont la propriété de dilater les capillaires, ce qui facilite la respiration et diminue les troubles respiratoires.


« Une communication sur les vertus thérapeutiques de l’ail a été faite à la Société de Biologie par les docteurs Coeper, Chailly-Bert et Debray. Il résulte des expériences auxquelles ils se sont livrés que l’action de ce végétal serait efficace contre l’hypertension artérielle, soit par injectant dans les veines une macération artérielle, soit par ingestion par voie buccale d’une trentaine de gouttes par jour d’un liquide obtenu en faisant macérer des bulbes d’ail pendant trois semaines dans quatre fois leur poids d’alcool à 90°c. On observait une notable diminution de la tension artérielle après quelques jours de ce traitement ».

* Action anti-cholestérol

L’ail a des effets bénéfiques sur la fluidité du sang et le taux du cholestérol sanguin.

Certaines recherches portent sur l’utilisation de l'ail pour diminuer le cholestérol sanguin. Il est reconnu pour abaisser le taux de cholestérol basse densité néfaste (mauvais cholestérol), et augmenter le cholestérol haute densité (bon cholestérol).

Ses effets sur le taux de cholestérol sérique, seraient du a l'allicine (cf. formation de l’allicine).

Par ailleurs, selon les études les plus récentes, la consommation d’une gousse d’ail cru par jour (soit environ 3 grammes) permettrait d’obtenir un abaissement significatif -de l’ordre de 20 %- du taux du cholestérol sanguin, et particulièrement du «mauvais» cholestérol LDL.

* Action anti-agrégation plaquettaire

La consommation d’ail réduit en effet l’agrégation plaquettaire, garde au sang une fluidité satisfaisante, et évite la formation de caillots indésirables. Cela serait dû à la présence de certains composés soufrés : trisulfure de méthyle, trisulfure d’allyle, et «ajoène E».

L'ajoène a un puissant effet anti-coagulant analogue à celui de l'aspirine. Il agit sur les plaquettes sanguines (des minuscules éléments du sang) en empêchant leur agrégation.

C'est cette agrégation plaquettaire qui constitue une des première phase de la formation de caillots.

Cette propriété est évidemment essentielle pour coaguler le sang lors d'une coupure. Mais la formation de caillots est très dangereuse à l'intérieur des vaisseaux. Elle peut conduire à de graves accidents cardio-vasculaires.

Francine Rendu de l'équipe de l'INSERM a démontré que l'ajoène agissait par suite d'une modification physique de la membrane des plaquettes. Ce qui les empêche de se coller les unes aux autres.

La compréhension de ce mécanisme va sans doute permettre la synthèse de nouveaux médicaments contre les maladies cardio-vasculaires.

Sur les parois des vaisseaux sanguins, l’ail inhibe la prolifération cellulaire à l’origine des premières lésions d’athérosclérose. Enfin, l’ail pourrait diminuer la synthèse des triglycérides, et freiner ainsi l’évolution d’une éventuelle pathologie cardio-vasculaire.


* Combat la grippe, le rhume, l'angine et la bronchite

Il régularise les sécrétions bronchites et antirhumatismales.
Expectorant, il facilite l’expulsion des mucosités. On le recommande sérieusement dans les cas d’éternuements prolongés, rhumes de cerveau et rhumes des foins, grippe, bronchite, toux, coqueluche, catarrhe des fumeurs.... et surtout de l’asthme. L’homéopathie utilise l’ail sous la forme de allium cepa et d’allium sativum. Il est efficace en effet dans la prévention ou le traitement des rhumes de cerveau, rhumes des foins, éternuements prolongés, sinusite, grippe et asthme. Le second est recommandé aux hypotendus et aux convalescents qui souffrent de maux de tête.


Dans un cas de congestion, on pourra utiliser un cataplasme d’ail pilé appliqué sur la plante des pieds.

De plus, l'huile volatile l'alliine arrive jusqu'aux poumons, ce qui aide au traitement des affections de l'appareil respiratoire: toux et rhumes.


* L’action diurétique

Cette action de l’ail est traditionnellement admise, et semble porter surtout sur l’élimination de l’eau (et non de l’urée ou du sodium). Elle est due au rapport potassium/sodium élevé, ainsi qu’à la présence des fructosanes, substances dotées de fortes propriétés diurétiques.

L'ail est reconnu pour inhiber le développement des bactéries dans le tube digestif, ce qui facilite la digestion.


Contre les infections intestinales, les diarrhées, les flatulences, les ballonnements .... il faut avaler de l’ail longuement bouilli et réduit en pâte.


Il n'y a rien de plus désagréable que d'avoir la diarrhée en voyage. Malheureusement, c'est un fait qui arrive très souvent dans certains pays du monde. Afin de combattre les bactéries contenues dans la nourriture et les conséquences désagréables qui s'en suivent, on n'a qu'à croquer un ou deux caïeux d'ail avant le repas ou émincés natures sur les aliments. L'ail cuit n'a, dans ce cas, aucun effet bénéfique.

Paradoxalement, même si l'ail est parfois indigeste, il active la sécrétion gastrique et stimule l'intestin.

* Hypoglycémique

L'ail est indiqué pour les personnes souffrant de diabète à cause de ses propriétés hypoglycémiques: il réduit le taux de sucre dans le sang lorsqu'il est consommé de façon régulière.

Attention: en contrepartie, ceux qui souffrent d'un faible de taux de sucre dans le sang doivent s'abstenir de consommer l'ail de façon régulière.

* Vermifuge


L’ail surtout est un remarquable vermifuge. Il a été de tout temps, semble t-il, utilisé pour se débarrasser des parasites intestinaux, en particulier les ascarides lombricoles de l’intestin grêle et les oxyures du rectum. Par contre, il ne montre aucune efficacité contre le ténia ou le vers solitaire.

N.B. : L’ail possèderait un effet antiallergique particulièrement puissant : des extraits d’ail diminuent de plus de 90 % la réponse cellulaire après exposition à un allergène.


On a pu mettre en évidence que l’extrait d’ail agit comme un anti-oxydant (au même titre que la vitamine E), protégeant ainsi les cellules contre les indésirables radicaux libres.

L'ail est considéré comme étant extrêmement sécuritaire dans son utilisation médicinale. On ne lui connaît aucune toxicité. Comme effet secondaire on peut noter chez certaines personnes des irritations gastriques, qui seront largement atténuées lorsqu'il est ingéré avec d'autres aliments, où pris sous forme de comprimés.

Attention! Les mères qui allaitent leur bébé ne doivent pas consommer une trop forte quantité d'ail durant cette période car l'ail peut modifier le goût du lait maternel et le bébé risque de ne pas être un grand amateur de cette épice qui a un peu trop de caractère.



LES COMPOSANTS DE L'AIL

L'ail contient 33 composés sulfureux, 17 acides aminés (y compris tous ceux qui sont essentiels), du germanium, du calcium, du cuivre, du fer, du potassium, du magnésium, du sélénium, du zinc, ainsi que les vitamines A, B et C.

L'odeur particulière de l'ail et la plupart de ses propriétés sont dues à la présence dans le bulbe d'une essence sulfurée dont le principe actif, l'allicine est un antibiotique naturel. Elle contient également des enzymes, des hormones sexuelles, des vitamines A, B1, B2, PP, C, des sels minéraux, des oligo-éléments assez rares dont du sélénium et du germanium.



Cliquez ici pour avoir la liste complète :

Source : http://membres.lycos.fr/vertusail/etude_composants.htm



Le Pin

Publié le 22/09/2008 à 12:00 par ririfleur
Le Pin


Le bourgeon de pin, remède des arthrosiques !




Le bourgeon de pin, remède des arthrosiques !C’est P. Henry, un médecin belge, qui créa cette nouvelle méthode et publia ses travaux en 1970 sous le nom de phytoembryothérapie. Le médecin français, M. Tétau, donna à cette méthode le nom de gemmothérapie, terme qui fut adopté partout. Les tissus embryonnaires végétaux (bourgeons, jeunes pousses, …) renferment toute la puissance de la future plante. Ils contiennent plus d’acides nucléiques (information génétique) que les autres tissus mais également des hormones de croissance, des vitamines, des oligo-éléments, des minéraux et surtout de la sève apportée par l’arbre.

L’extrait gemmothérapique constitue un véritable concentré d’informations ; il renferme tout le génie de l’arbre dont est issu le bourgeon. Ainsi, le macérat glycériné de tilleul (Tilia tomentosa) possède les propriétés sédatives liées aux fleurs mais également les vertus dépuratives et diurétiques de l’aubier. La gemmothérapie utilise le totum de la plante sous forme embryonnaire.
C’est de la phytothérapie cellulaire énergétique globale.
La gemmothérapie concentrée, forme qui a été développée par Ph. Andrianne, utilise les bourgeons et les jeunes pousses d’arbres et d’arbustes préparés, à l’état frais, par macération directe dans un mélange eau-alcool-glycérine.
Le pin de montagne (Pinus montana Mill. Pinaceae), encore dénommé pin à crochet (Pinus unciata Ramond) » en raison des écailles du cône munies d’un aiguillon en forme de crochet, se rencontre, comme son nom l’indique en zone de montagne entre 1 000 et 2 500 m d’altitude.
Capable de grande longévité (le Pinus aristata atteint 4 500 ans aux USA !), cet arbre peu exigeant quant à la nature du sol, colonise les éboulis et pentes rocailleuses. Il est très adaptable au milieu, fréquent sur terrain siliceux dont il stabilise le sol, jouant par là le rôle premier dans l’élaboration de sa structure.
Il ne faut pas le confondre avec le pin mugho dont il est proche anatomiquement.
Le bois s’utilise pour la construction et bien souvent comme simple bois de chauffage. La résine du pin à crochet est parfois employée dans la médecine populaire sous le nom de baume de Karpathes.
L’huile essentielle de pin s’emploie également en fumigation dispensée par un diffuseur, bénéfique pour assainir les ambiances lourdes des bureaux et amener un meilleur confort respiratoire.
En pommade, l’huile essentielle de pin présente une activité anti-inflammatoire légère, anti-arthrosique et s’utilise dans les dermatoses diverses.
Prise par voie interne, elle constitue un remède puissant contre les pierres aux reins, les lithiases biliaires et les infections pulmonaires diverses (sinusites, bronchites, pleurésies). Elle contient des quantités importante de monoterpènes, mais également des sesquiterpènes et des esters terpéniques.
N’oublions pas l’élixir floral Pine crée par le Dr. E. Bach donné pour les excès de culpabilité, le sentiment d’infériorité, le harcèlement moral et psychique.


Les bourgeons de pins séchés sont traditionnellement utilisé en phytothérapie sous forme d’infusé, de sirop pour les maladies des bronches. La balnéothérapie remplace les bourgeons de pin par l’huile essentielle tirée des aiguilles lors de la distillation. Ces bains exercent une action hyperémiante (échauffante), utile dans la fatigue, l’insomnie, mais surtout dans les troubles circulatoires périphériques et les douleurs rhumatismales. La gemmothérapie utilise le bourgeon de pin à crochets frais stabilisé de suite après la récolte.
Toutes les propriétés mentionnées en phytothérapie n’ont pas encore été objectivées en gemmothérapie. Ce travail de vérification clinique reste à faire, et il est probable qu’elles seront bientôt confirmées, notamment pour les vertus toniques du psychisme.
Néanmoins, le bourgeon de pin présente des propriétés qui lui sont propres notamment celles liées au système ostéo-articulaire. Excellent reminéralisant, il combat l’usure et la destruction du cartilage articulaire (utile pour renforcer une colonne vertébrale !) grâce à son action stimulante sur les chrondrocytes.
Grand remède des arthroses diverses (gonarthrose, coxarthrose, petites articulations), le bourgeon de pin à crochets soulage les rhumatismes inflammatoires et les douleurs arthrosiques chroniques.
Considéré comme associé à la loge Rein / Vessie en MTC, il constitue un fortifiant régénérant des os et des cartilages ainsi que des syndromes sénescents caractéristiques de la sycose.
Il sera utilisé dans l’ostéoporose, la prévention des fractures (notamment chez la femme dans l’ostéoporose post-ménopause).
Mentionnons également ses propriétés dans la dystonie du système nerveux.
Le bourgeon de pin possède un grand avenir en gemmothérapie, en particulier dans les états psychiques dont l’action n’est pas sans analogie avec le remède Pine décrit par le Dr. Bach sous forme d’élixir floral.

Source : http://www.lagrandeepoque.com/LGE/content/view/1612




EFFETS / INDICATIONS
Effets :
> Antiseptique, anti-microbien (dû à l'alpha-pinène), action positive sur les bronches (diminution des sécrétions), expectorant, hyperhémiant.

Indications :
En usage interne (pilule, inhalation)
> Toux (toux grasse, avec expectoration), bronchite, trachéite, rhume, sinusite.
En usage externe
> Douleurs lors de rhumatismes.

Les vertus du bourgeon de pin

Les caractéristiques du bourgeon de pin

Les bourgeons de pin sont issus de pins sylvestres qui appartiennent à la famille des pinacées. Ils dégagent une agréable odeur particulière grâce à leur grande teneur en huile essentielle.


Le bourgeon de pin est un excellent désinfectant des bronches.

On l'utilise fréquemment contre :
la grippe
le rhume
la trachéite
l'asthme
la toux

Il facilite l'expectoration
Il est efficace également contre les affections dermatologiques, les douleurs rhumatismales mais c'est aussi antisudoral plantaire.

En cosmétique, on l'utilise pour le soin des cheveux.


Habitat naturel du bourgeon de pin

Très répandu, le pin sylvestre est l'un des plus grands de son espèce. On le retrouve dans des zones peu hospitalières. Outre ses bourgeons qui rentrent dans la pharmacopée, le pin sylvestre est aussi utilisé en menuiserie et pour fabriquer du papier.


Propriétés
Essentiellement
Augmente la diurèse
Augmente la quantité de sueur (surtout pour la résine)

Accessoirement
Utilisé pour nettoyer l'organisme (dépuratif)

Indications
Rhumatismes
Goutte
Bronchite chronique
Refroidissement
Inflammation de la gorge et du nez (en inhalation)

Remarque
En balnéothérapie, les bourgeons, qui étaient utilisés par le passé, ont laissé la place à l'essence.
Celle-ci s'utilise à raison de 2 cuillères à café, quelquefois plus, d'huile essentielle (Aetheroleum pini) par bain. Ces bains accélèrent la circulation sanguine et sont particulièrement indiqués quand il existe une perturbation de la tonicité musculaire ou psychologique. En cas de fatigue, de troubles circulatoires périphériques ou quand il existe une diminution du volume musculaire ou une faiblesse musculaire, la balnéothérapie contenant de l'essence de pin est également intéressante. Certains utilisent cette technique en présence d'ulcères de jambe ou de douleurs rhumatismales. L'essence de térébenthine était autrefois utilisée par voie interne pour faciliter l'expectoration des glaires pulmonaires. Actuellement, elle ne s'utilise plus qu'en inhalation et en tant que baume antirhumatismal.
Le goudron végétal de pin était autrefois prescrit pour modifier les sécrétions bronchiques, il ne l'est plus actuellement.

Toxicité et effets secondaire
Aucun par voie externe.



Aiguille de pin

Le Pin pousse dans tout l'hémisphère nord. Il en existe de nombreuses variétés. En médecine naturelle et herboristerie on utilise l'aiguille, le bourgeon et l'écorce. Cet arbre est extrêmement intéressant, il contient en grande quantité des résines balsamiques et de l'huile essentielle, composée principalement d'alphapinène, de même que du bêtapinène et du d-limonène.

Bienfaits

L'aiguille de pin en usage interne exerce une action légèrement antiseptique pour les voies respiratoires, de même que pour l'arthrite et le rhumatisme. Son huile essentielle est efficace contre l'asthme et la bronchite, mais également pour soigner certains troubles digestifs, comme les flatulences. Sa résine exerce une action désinfectante sur les voies respiratoires.
Dosage
En tisane, sous forme d'infection, boire une à deux tasses par jour.

Remède contre l'arthrite

Plantes bienfaisantes utilisées pour ce remède de grand-mère : eucalyptus - lavande

Remède utilisé pour le traitement de : arthrite
Nous vous proposons ici un remède pour vous aider à soulager les douleurs dues à l'arthrite.


INGREDIENTS
10 gr. feuilles de romarin
10 gr. de feuilles d'eucalyptus
10 gr. de bourgeons de pin
de l'huile d'olive
25 gr. de cire vierge
25 gr. de lanoline

PREPARATION
Dans une casserole au bain marie nous mettons le romarin, l'eucalyptus et les bourgeons de pin (une poignée de chaque ingrédient). Nous couvrons le tout avec de l'huile d'olive et nous laisssons sur le feu pendant 30 minutes sans arriver à ébullition en remuant de temps en temps. Ensuite on met le tout dans un pot et on laisse reposer pendant 5 jours. Après cette période on filtre et on verse dans un autre pot. D'autre part on met au bain marie 25 g de cire vierge et 25 g de lanoline. Une fois que le tout est fondu on ajoute 25 ml de la préparation antérieure. On mélange bien et on verse dans un pot. Il faut attendre que ce remède naturel se soit bien solidifier pour pouvoir l'appliquer.
UTILISATION
Appliquer sur la zone affectée.


Rhumes

Infusion de bourgeons de pin

pour un litre

versez un litre d'eau sur 3 cuillerées à soupe de bourgeons de pin. Laissez infuser environ 2 heures et filtrez.

Dans la journée, buvez 2 ou 3 tasses de cette tisane.






DERNIERS ARTICLES :
Bon Vendredi
Bon  Vendredi
JUSTE POUR LE PLAISIR
JUSTE POUR LE PLAISIR  DE VOYAGER ..DE VIVRE..Etc rejoignez-nous sur laPage  https://www.facebook.com/extraloisirs
Allahouma Amine
Allahouma  Amine
VIDEOS DU JOUR
VIDEOS  DU JOUR    "Mes favoris Mai 2014, et flops aussi (1ère partie)"     http://youtu.be/dDzllaL-w7U   "Mes favoris Mai 2014, et flops aussi (2° partie)"   http://www.
Douaa
Allahouma  Amine
forum